AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
- Mes crocs me démange -



▬ Célébrité : Nina Dobrev
▬ En ville depuis le : 12/03/2013
▬ Je suis agé(e) de : 540 ans
▬ Nombre de missives : 39

MessageSujet: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Mer 3 Avr 2013 - 10:55


Riley & Katherine

« Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? »


J'étais chez moi, à ne rien faire. Je m'ennuyais fermement et comme je détestais ça, j'avais décidé de bouger, d'aller au Mystic Grill. J'espérais trouver quelqu'un à embêter, pour que je puisse me divertir un peu. Je ne pris pas la peine de me faire passer pour Elena, je n'en avais pas envie, et puis, si cela ce finissait dans un bain de sang, cela retomberais sur le dos de ma petite descendante, oui, j'étais démoniaque, une de mes plus belles qualités. Je fermais la porte de ma maison. Je prenais ma voiture et me garais devant le bar.Vus de l’extérieur, il y avait beaucoup de monde... Tant mieux !
J'entrais à l’intérieur du bar et observais chaque personne présente, je soupirais, je ne connaissais personne. Je m'installais au bar, le serveur m'adressa un jolie sourire, je le lui rendis. Il était plutôt charmant mais j'allais surement le tuer. Je commandais une bouteille de whisky. Il parut étonné, peut-être connaissait il Elena et cela le surprenait ? Il me la donna tout de même, je lui souris et le fit approcher. Il se pencha par dessus le bar.

"Tu va m'offrir cette bouteille, c'est clair ?"

Il hocha la tête, je lui fis un magnifique sourire et ouvrais la bouteille avant de boire directement. Je n'avais pas besoin de verre. Je regardais les personnes qui étaient à l’intérieure, je crois que je vais me régaler.
fiche par century sex.




Game On...

© Ecstatic Ruby


Dernière édition par Katherine Pierce le Jeu 4 Avr 2013 - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Je suis un prédateur impitoyable, rôdant à l'entour de vous pour m'emparez de vos âmes. -



▬ Célébrité : Thomas Mann
▬ En ville depuis le : 05/10/2012
▬ Je suis agé(e) de : 541 ans
▬ Nombre de missives : 192

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Mer 3 Avr 2013 - 23:03




« L'amitié est la similitude des âmes. »
feat. Katherine Pierce.


La cité de l'ennui, plus communément appelé Mystic Falls, elle s'en tire plutôt bien avec cette appellation, car sous ses apparences ennuyantes, cette ville possède des parties sombres, qu'elle préfère ne pas montrer au grand jour. Sinon que penserai les gens qui l'entourent, les touristes ne serait plus appâté. Ses quartiers où la vie y est difficile, dû aux vampires qui doivent se nourrir. Imaginez l'horreur qu'ils doivent vivre, à peine ils posent un pied hors de leur habitation et une guerre sans merci commence pour suivre. Au final les corps ne ferait qu'augmenter sans plus et c'est ainsi que se formera un cercle vicieux dont nul être touché ne peut s'en sortir. Malgré toute la violence qui réside dans ses endroits, les habitants pourraient porter l'appellation « D'ennuinos Crétinos » tellement ils sont ennuyants, mais l'on peut vite s'apercevoir que tous les citadins ne sont pas si ennuyante... Ils sont même les pires ordures... Ses vampires qui jouissent en permanence de leurs pouvoirs au sain de la communauté. Ils possèdent le pouvoir de détruire une vie sans même se mouvoir, quel genre de créature peut faire ça ? Rien d'autre que des personnes qui souffrent de sadisme... Leurs coeurs sont aussi froids et durs que la glace, ni la joie, ni même l'amour pourrait réchauffer ce bloc compacte de sentiments des plus sombres, seul l'envie de voir des humains souffrir à le pouvoir de les rendre heureux. La nature peut parfois se montrer si cruelle...

Un string était posé sur l'étagère, Monsieur Cooper venait de s'envoyer en l'air avec une de ses charmantes créatures qu'il appelle « ses chiennes ». L'humaine tomba rapidement dans les draps du lit, mais il n'était à peine que le début de la soirée... Mais connaissant Riley celui-ci n'a pas dû y aller de main morte. Le vampire se releva et s'habilla rapidement avant de se poster dans son salon et se servit un petit verre de son alcool favori tout en inspectant le tableau au-dessus de sa cheminée. Le tableau nous montrait un paysage montagneux, isolé et calme. Au premier plan, de petites fleurs blanches surgissent au milieu des hautes herbes, contrastant avec le terrain rocheux où elle se trouve. Un peu plus loin sont plantés les sapins aux épines si verte. Ils se dressent en l'air, essayant de le caresser avec leurs cimes. Le ciel, quant à lui, se montre timide et se cachent derrière les montagnes encore habiller de leurs manteaux blancs. Sur elles disparaissent les derniers restes de l'hiver. Ce paysage, nous transmet le calme, cette image est un exemple de merveille, à laquelle beaucoup d'autres endroits pourraient ressembler si l'homme n'était pas devenu aussi fou d'ambition. L'animal éclata de rire à ses pensées si se n'était pas l'homme qui aurait fait ses affreuses actions, le vampire l'aurait fait, car il ne prend plaisir que quand il cause destruction, souffrance et terreur.

L'heure affichait déjà vingt heures, le fauve déposa son verre sur sa table basse et regarda ses soumises en souriant. Les petites femmes le regardèrent avec un sourire en coin qui ne voulait dire qu'une chose « revient vite ». Il attrapa sa veste et partit en direction du Gril pour surement choper de la minette qu'il pourra tuer dès le lendemain au réveil après avoir passé une nuit endiablée. Vingt heures trente, Riley passa la porte du Grill et inspecta la salle, son attention se tourna vers une jeune brune au bar, au premier abord la demoiselle ressemblait à Elena, mais vu la bouteille de whisky qui trônait à devant elle. Riley arriva à la conclusion que ce n'était que sa vieille amie Katherine, cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient plus revus. Il approcha d'elle et s'installa à ses côtés.

« Alors, on vide déjà les réserves d'alcool du Mystic Grill... Katherine. » Sa voix était enjouée de ses retrouvailles. Il ria légèrement avant se commander un verre de whisky. « Toujours aussi... » Il fit une pause et regarda son corps. « Délicieuse à l'oeil... Alors, j'imagine nu... » Il but une gorgée de son verre et sourit. « Ca fait plaisir de retrouver une vraie femme dans cette ville. » Dit-il en souriant.

Le démon de la nuit avait une drôle de façon de montrer qu'il était heureux de retrouver une vieille connaissance, enfin connaissance... Façon de parler, parce que les deux vampires se connaissent depuis cent ans et ont une magnifique amitié qui dure depuis cent ans. Donc Katherine connaissait bien ses méthodes de communication.

créée par Matrona




Riley Cooper ✖️ I'm a monster ☣️
« Je t'abattrai comme un vulgaire animal » dis-je, car les seins de ma proie se dressaient entre mes doigts. Mon autre main glissa le long de son cou et elle gicla contre le mur comme un vulgaire pantin. Je lui mordis le cou déjà ensanglanté, elle trémoussait comme un ver de terre, appela à l'aide, puis fut enlacé par les douceurs de la mort. .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Mes crocs me démange -



▬ Célébrité : Nina Dobrev
▬ En ville depuis le : 12/03/2013
▬ Je suis agé(e) de : 540 ans
▬ Nombre de missives : 39

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Jeu 4 Avr 2013 - 11:16


Riley & Katherine

« Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? »


Le début de cette soirée était très ennuyeuse ! Je m'ennuyais fermement chez moi, alors j'eus l'envie d'aller au Mystic Grill, espérant trouver un humain à mon gout. Je pris mes clés de voiture et partais en direction du bar. J'entrais ensuite à l'intérieur de celui-ci, il y avait beaucoup de monde, comme tous les soirs. Je m'installais au bar et commandais une bouteille de whisky, d'ailleurs, celle-ci me fut offerte. Je regardais ces humains, ces petits êtres sans défense, ils me faisaient presque pitié, les pauvres, ils ne sauront jamais ce que l'on ressent lorsque l'on s'abreuve de sang, jamais ils ressentiront ce sentiment de supériorité. Je soupirais, j'aimais ma vie, de toute façon, je n'avais pas vraiment eu le choix que de m'en accommoder. Je ne faisais pas confiance aux autres rapidement, ils pouvaient des "sbires" de Klaus qui seraient venus me tuer.

Alors que je me noyais dans mes souvenirs, quelqu'un entra, je ne tournais pas la tête pour voir qui s'était, mais, il n'était pas humain, je le sentais. Il s'approcha du bar et s'installa à mes côtés pendant que moi, je buvais une énième gorgée de ma bouteille. Il commença à me parler. Je reconnus bien vite la voix, Riley. Un sourire apparut, cela faisait cent ans que je le connaissais et autant dire qu'à chaque fois que l'on se retrouvaient, cela ce finissais en bain de sang, et à vrai dire j'aimais beaucoup ça. Je tournais la tête et lui fis un magnifique sourire comme je savais les faire. Il commanda un whisky et regarda mon corps ce qui me fit faire un sourire en coin. On aurait put que croire que sa façon de s'exprimer était gênante ou même bizarre mais pas pour moi, je savais qu'il était heureux de me revoir tout comme moi je l'étais.

"Malheureusement pour toi, tu ne peux qu'imaginer ce merveilleux corps qu'est le mien, du moins, si un jour je le décide, tu pourras peut-être le voir mais... Il faudra être très convaincant."

Je lui fis un sourire aguicheur, je bus une gorgée, décidément, cela leur alcool n'était pas si fort que ça. Je reposais mon regard sur lui.

"Alors Riley, qu'est-ce que tu viens faire ici ? Dans cette ville si... Ennuyante ?"
fiche par century sex.




Game On...

© Ecstatic Ruby


Dernière édition par Katherine Pierce le Ven 5 Avr 2013 - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Je suis un prédateur impitoyable, rôdant à l'entour de vous pour m'emparez de vos âmes. -



▬ Célébrité : Thomas Mann
▬ En ville depuis le : 05/10/2012
▬ Je suis agé(e) de : 541 ans
▬ Nombre de missives : 192

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Jeu 4 Avr 2013 - 23:34




« L'amitié est la similitude des âmes. »
feat. Katherine Pierce.


Katherine tourna rapidement la tête vers notre cher ami, le vampire aperçut rapidement un de ses sourires dont elle seule a le secret. Le vampire se rappellera toujours de cette femme... Sa confiance fut des plus difficiles à gagner, mais il réussit avec le temps et la persévérance. Le fauve remarqua rapidement que le barman écoutait leur conversation... Il pensait être discret... Pauvre bonhomme pour tout humain oui, mais pour deux vampires vieux de cinq siècles et des poussières, il ne passe pas inaperçu. Riley ne fit rien pour l'instant, mais à bien envie de semer de la terreur dans l'âme de ce petit fouineur. En même temps, il devait croire qu'il avait Elena devant lui et non la belle Katherine, nettement plus intéressante que la fragile humaine. Le vampire reporta rapidement son attention vers la vampire et ria légèrement à ses propos avant d'approcher son visage de son oreille.

« Katherine, Katherine ne brise pas les espoirs d'un homme... Je suis convaincu que t'es un bon coup. Alors, ne fait pas ta timide... On passera la nuit à briser les meubles... » Murmura-t-il à ses oreilles en souriant. Il finit par rire à ses conneries et se redresse pour la regarder. « Aller, je suis sûr que tu as besoin de conseils pour savoir quel ensemble de sous-vêtement mettre, enfin des conseils... Je veux dire un avis personnel sur la beauté du tissu sur ta douce peau... » Termina-t-il en lui faisant un clin d'oeil accompagné d'un sourire charmeur.

Riley remarqua directement son sourire séducteur ce qui l'amusa. Il aimait cette ambiance entre eux, il n'avait vraiment rien de sérieux la-dedans. C'est juste un petit amusement, mais s'il pourra s'envoyer en l'air avec elle, il n'hésitera pas et lui sautera dessus. Bien sûr, il ne la traiterait pas comme les vulgaires humaines avec lesquelles il couche... Enfin, bref là n'est pas la question. Le vampire but encore une gorgée de son verre et la regarde. La question de Katherine l'amusa intérieurement, car il avait débarqué à Mystic Falls en sachant que son « vieux frère » Damon y serait et pour l'instant il s'amuse plutôt bien avec Elena et son berger, donc il est resté dans cette ville.

« Et bien et bien ! Tu me connais Katherine, j'adore m'amuser avec des frêles humaines et cette ville regorge de créature qui ne demande qu'à être prise entre les coups reins de bons mâles... » Dit-il en souriant tout en se rappelant de toutes ses jeunes femmes mortes à cause de lui. « Mais je me suis installé ici pour semer ce que je sème de mieux... La mort. » Dit-il en partant d'un rire diabolique, mais se calma rapidement en voyant que le barman stress légèrement. « C'est vrai que je préfèrerai être au Bahamas en train de siroter des cocktails, entouré de bonnes petites soumises, mais j'ai découvert ton clone et je m'éclate comme un fou à lui rendre la vie impossible quand elle me croise... Donc, pour l'instant, je reste dans cette ville ennuyeuse, c'est vrai... » Soupira-t-il et regarda le bar qui ressemblait plus à une morgue vu le niveau de l'ambiance, mais cela ne saurait tarder avec les deux créatures qui sont au bar. « Mais assez parler de moi... Que fais-tu donc dans cette ville, j'aurais pu te croiser n'importe, mais jamais j'aurais cru te retrouver ici. » Dit-il en souriant et appela le serveur.

L'humain s'approcha de Riley, mais semblait méfiant dû à ses paroles qu'il avait écouté comme une fouine. Il approcha restant quelque peu sur ses gardes, mais le vampire lui fit signe d'avancer encore un peu. Quand il fut à porter de main, le vampire sourit et agrippa le sommet de son crâne et plaque sa tête contre le comptoir. Son sourire dévoilait ses intentions pour cette créature qui ne devrait pas écouter au porte. Le buveur de sang attrapa son verre et le déposa devant son nez en appuyant sur son crâne pour que la douleur se fasse un peu sentir.

« Hum... Tu vas nous écouter encore longtemps... Parce que je suis sûr que tu as mieux à faire... Comme remplir ce verre... Attend, mieux ! File-nous les bouteilles que l'on désire, sinon je te fais regretter amèrement ton geste... Et je sais ! Que tu sais... Ce que je fais à ceux qui ne font pas ce je veux... Tu ne vaudrais pas voir ta pauvre soeur hurlant à la mort entre mes crocs... » Sa voix résonnait comme une menace, mais un sourire carnassier accompagnait ses dires.

L'humain déglutit difficilement et essaya de dégager légèrement la tête pour soulager un peu ses douleurs. Le vampire se relâcha en le poussant légèrement vers l'arrière, l'humain se tint la tête et leur amena deux bouteilles de whisky. Riley devra l'abattre avant de quitter les lieux... Comme tout le dit : il en sait trop à présent. Il avala une gorge reprit la parole.

« Saloperie d'humain toujours aussi con et avec le temps sa change pas... » Grogna-t-il et une idée lui vint à l'esprit. « A nos retrouvailles et surement au carnage du Mystic Grill. » Il leva sa bouteille vers Katherine pour trinquer et lui fit un clin d'oeil pour le carnage, elle savait comme cela allait finir.

créée par Matrona




Riley Cooper ✖️ I'm a monster ☣️
« Je t'abattrai comme un vulgaire animal » dis-je, car les seins de ma proie se dressaient entre mes doigts. Mon autre main glissa le long de son cou et elle gicla contre le mur comme un vulgaire pantin. Je lui mordis le cou déjà ensanglanté, elle trémoussait comme un ver de terre, appela à l'aide, puis fut enlacé par les douceurs de la mort. .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Mes crocs me démange -



▬ Célébrité : Nina Dobrev
▬ En ville depuis le : 12/03/2013
▬ Je suis agé(e) de : 540 ans
▬ Nombre de missives : 39

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Ven 5 Avr 2013 - 16:13


Riley & Katherine

« Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? »


Je tournais vite la tête lorsque je reconnus la voix de celui qui m'avais abordé. C'était mon vieil ami, Riley, entre nous deux, c'était une belle amitié qui était née, et elle durait depuis plus de cent ans. Je ne faisais pas confiance aux autres rapidement, mais j'ai sus voir qu'il était sincère, il n'avait jamais lâché le morceaux tant que je ne lui avais pas dis qu'il avais ma confiance. A l'époque, et même encore aujourd'hui, je me méfiais de tout et de tout le monde, ce n'était pas de la peur, non, juste un moyen de protection. A chaque fois que l'on se voyait, cela se finissait en bain de sang, d'ailleurs, c'était toujours le cas aujourd'hui.

J'étais très heureuse de le revoir et cette soirée allait devenir intéressante. Pendant quelques secondes, je regardais l'expression du visage du barman, il était comme... Choqué. Ah oui, j'avais oublié, j'étais Elena pour lui. Je soupirais et reposais mon attention sur Riley. Ce dernier approcha son visage de mon oreille, ce qu'il me dit me fis sourire, Il recula et ria, il finit pas un clin d'oeil et un sourire charmeur. Je fis le même sourire, arrivera t-il à me faire craquer ce soir ? Peut-être... Je m'approchais moi aussi de son oreille.

"Tu me flattes tu sais... Si tu continues comme ça... Peut-être que je te laisserais admirer mon corps sans ses vêtements, mais... Sera tu assez convaincant ?"

Je reculais et lui fis un sourire très charmeur, il savait comme j'étais difficile mais que j'adorais lorsque l'on me flattais, comme tous le monde. Je lui demandais ensuite ce qu'il faisait dans une ville ennuyeuse comme Mystic Falls. J'haussais mon sourcil lorsqu'il me dit qu'il adorait mener un véritable enfer dans la vie de ma descendante. Au moins, il n'était pas comme Stefan et Damon ! Il me demanda aussi ce que je faisais ici. Je soupirais.

"Je suis revenue ici pour... Embêter ma chère descendante, elle ne me supporte pas et moi non plus et puis, je suis aussi venus essayer récupérer de Stefan mais j'ai vite laissé tomber... Il est presque devenus ennuyant, et tu me connais, moi il me faut de l'action."

Riley appela le serveur, je me demandais ce qu'il allait faire mais vus l'expression de son visage, il n'avait pas l'air très content. Il confirma mes pensées lorsqu'il prit la tête du barman et le plaqua violemment contre le bar, un cri d'horreur se fit entendre. Je rigolais lorsque j'entendis ce que lui dit Riley. Je me levais et regardais tous le monde.

"Si l'un d'entre vous ne bouge ne serait-ce qu'un doigt, je vous le coupe et je vous le ferais manger, est-ce que c'est clair ?"

Personne ne bougeais, les clients tout comme les serveurs étaient terrorisés, un sourire satisfait apparut sur mes lèvres et je retournais m'assoir pendant que mon ami laissa le barman se relever, il nous servit ensuite deux bouteilles de Whisky. J'ouvrais la bouteille et bus une gorgée.

"Impressionnant, j'aime beaucoup ta manière de terroriser ces minables humains."

J'hochais la tête à ses paroles, il avait raison. Puis il leva sa bouteille pour trinquer avec moi, je trinquais avec lui et fis un sourire démoniaque.

"Ce soir, nous n'avons aucunes limites !"
fiche par century sex.




Game On...

© Ecstatic Ruby


Dernière édition par Katherine Pierce le Lun 8 Avr 2013 - 16:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Je suis un prédateur impitoyable, rôdant à l'entour de vous pour m'emparez de vos âmes. -



▬ Célébrité : Thomas Mann
▬ En ville depuis le : 05/10/2012
▬ Je suis agé(e) de : 541 ans
▬ Nombre de missives : 192

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Ven 5 Avr 2013 - 23:58




« L'amitié est la similitude des âmes. »
feat. Katherine Pierce.


Comment peut-on penser que le célèbre Riley Cooper a des amies. Etre où la cruauté, le sadisme et la manipulation ne règne que sur son coeur... Ce psychopathe n'est rien d'autre qu'une bête sans limite où l'envie de tuer est plus grande que tout autre sentiment... Son amusement la peine, la douleur et la terreur des autres personnes... Mais vous vous doutez que ses connaissances ne sont pas des enfants de coeur. Regardez Katherine, une vampire qui a un caractère bien trempé... Elle considère les humains comme des moins que rien comme ce cher et tendre Cooper. Le vampire la regarda un moment et remarqua son soupire... *Dur, dur de ressembler à quelqu'un...* Pensa-t-il en la regardant toujours en souriant, mais le sourire qu'elle lui adressa, amusa notre animal et souriait toujours en la regardant s'approcher de son oreille. Il huma l'odeur délicate de sa douce chevelure, une odeur exquise au nez de la créature. Un sourire en coin presque provocateur se dessina sur son visage à l'entende de ses propos.

« Délicieux... Ton odeur, un véritable régal. » Annonça-t-il à la fin des propos de son amie. Il la vit reculer un sourire charmeur sur son visage. La bête plaça rapidement son visage devant le sien et descendit son regard sur ses lèvres avant de plonger dans ses prunelles. « Katherine... Pourquoi nier l'évidence, regarde ton corps... Je ne dis que la vérité... » Dit-il avec une voix suave. « La moitié des crevards qui sont dans cette salle vaudrait t'avoir dans leur lit... Mais ils auront plus la chance de venir terminer leur soirée entre tes crocs... Ou bien de terminer dans les miens... Ou bien entre les nôtres, seul l'avenir nous le dira... » Termina-t-il en s'avançant légèrement pour venir déposer ses lèvres sur les siennes, mais il recula tout en riant. « Convaincant ? Katherine... Hum... Je sais me montrer très convaincant. » Sa main effleura doucement sa cuisse avant de remonter agripper sa bouteille et lui fit un clin d'oeil.

Riley aimait les femmes qui lui résistaient... Après tout il se choppe à longueur de journée des pauvres humaines complètement soumisent à lui qui ne veulent que s'envoyer en l'air avec lui. Donc, cela le change pas des habitudes de sa vie vampirique. Le haussement de sourcil de Katherine ne passa pas inaperçu pour Riley. D'ailleurs, il fut directement intéressé d'écouter ce qu'elle faisait ici. Son soupire en disait long et il sourit. Ses intentions étaient les mêmes que Riley quoi de plus normal venant de Katherine... Il fronça légèrement les sourcils à l'appellation de nom Stefan et avala rapidement une gorgée d'alcool.

« Hum... Les grands esprits se rencontrent, on dirait ! » Dit-il en riant pour le cas d'Elena, mais reprit bien vite son calme. « Stefan... Hein... Abandonne Katherine ! Regarde ce qu'il est devenu... Un pauvre bouffeur d'écureuil qui est lui-même devenu un animal... Le chien galeux de ta copine double. J'ai toujours eu de la peine à comprendre pourquoi tu tenais tant à cette être vraiment sans intérêt... Mais j'essaye de comprendre ton choix... Néanmoins... » Termina-t-il en soupirant avant de boire une gorgée.

Riley n'essayait que de protéger Katherine de la connerie de celui qu'il n'appréciait pas du tout... Sa manière semblait brutale, sèche et froide... Il avait sa manière de s'exprimer, mais la vampire allait sous doute le comprendre, après cent ans, on connait plutôt bien les gens. Le vampire tenait à elle et ne vaudrait pas la retrouver avec un pieu planté dans son coeur. Alors, il préférait la mettre en garde contre les danger qui pourrait rôder sur elle. Après la petite scène de Riley, le bar s'agita gentiment, mais heureusement que Mademoiselle Pierce était là pour les remettre à leur place... Le vampire affichait une expression qui n'annonce rien de bon pour les humains de la salle. Quand elle se leva, les yeux de Riley descendirent le long de son corps pour dévorer chaque forme qu'il voyait surtout ses fesses. Il stoppa son regard sur une des parties de la femme qu'il aimait regarder. Le buveur de sang continuait de la regarder même une fois qu'elle se retourna. Ses yeux remontèrent et s'attardèrent sur sa poitrine généreuse.

« Une femme dominatrice qui traumatise ses frêles créatures... Avec des atouts merveilleusement exquis au regard. Alors, j'imagine sans ce bout de tissu pour les cacher... Quelle tristesse vraiment... Ah... C'est si bon de te retrouver Katherine, ça me manquait presque tout ça. » Termina-t-il en affichant un sourire séducteur, mais il parlait bien évidemment de son corps ainsi de pouvoir partager des moments avec elle.

La peur régnait en maître dans la salle sauf pour les deux vampires qui continuèrent comme-ci de rien n'était. Il sourit à ses paroles avant de rire légèrement. Riley fut encore gentil avec le barman... Sa cruauté ne connait pas de fin et mélanger à son imagination... Des tortures lentes et horribles immergent facilement de la tête de ce malade.

« Katherine, je t'en prie... C'était presque trop gentil... Mais je veux les garder vivant pour nos retrouvailles. Alcool, sang et musique ça nous connait plutôt bien... Après tout, je ne suis qu'un psychopathe atteint de folie... » Dit-il en riant avant de boire une gorgée de sa bouteille qui se vide à vue d'oeil. « Mais j'adore tes méthodes strictes et dominatrices... Une vraie tigresse indomptable ! J'adore ! » Dit-il en affichant un air charmeur.

Il trinqua avec elle et sourit de la manière que son sourire. Son regard se tourna rapidement vers les fléchettes qui étaient plantées sur la cible. Il hocha à ses propos avant de se lever pour venir les prendre toutes sans exceptions. Il revint vers sa douce amie et les déposa sur le comptoir. Un pauvre humain va servir de cible humaine...

« Voyons, ma chère... Je ne vous connais pas avec des limites... Je ne sais même pas que veut dire ce mot... Etrange... » Ria-t-il avant de se tourner vers la salle en voyant les humains complètement tétanisés. « Allons-y quelle cible Katherine ? J'ai envie de torturer avant d'être complètement shooté au sang et à l'alcool. » Dit-il en les regardant amuser.

créée par Matrona




Riley Cooper ✖️ I'm a monster ☣️
« Je t'abattrai comme un vulgaire animal » dis-je, car les seins de ma proie se dressaient entre mes doigts. Mon autre main glissa le long de son cou et elle gicla contre le mur comme un vulgaire pantin. Je lui mordis le cou déjà ensanglanté, elle trémoussait comme un ver de terre, appela à l'aide, puis fut enlacé par les douceurs de la mort. .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Mes crocs me démange -



▬ Célébrité : Nina Dobrev
▬ En ville depuis le : 12/03/2013
▬ Je suis agé(e) de : 540 ans
▬ Nombre de missives : 39

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Lun 8 Avr 2013 - 17:32


Riley & Katherine

« Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? »


Je n'avais jamais regretté d'avoir eu confiance en Riley, jamais. Il ne m'avais jamais déçus, enfait c'était tout le contraire, il m'étonnais à chaque fois que je le voyais, il avait à chaque fois des nouvelles manières de tortures que j'adorais, oui, j'étais très très sadique et je ne le cachais pas, à quoi bon ? D'ailleurs, lorsque l'on se voyaient, on en inventé au moins une ou deux.

Lorsque je lui dis ces quelques mots à son oreille, je sentis son souffle sur mes cheveux ce qui me fis sourire. Je me reculais ensuite et je vis un sourire en coin sur le visage de mon ami. Il vint placé son visage près du mien, observa longuement mes lèvres et planta ses prunelles dans les miennes. Je souris à l'entente de ses mots, il savait ce qui me faisait plaisir. J'eus un sourire en coin lorsque j'entendis sa dernière phrase. Sa main effleura ma cuisse avant de reprendre sa bouteille. Je le vis fronces ses sourcils lorsque je nommais Stefan. Je ris légèrement lorsqu'il me dit de laisser tomber, je bus une gorgée.

"Peut-être que je laisserais tomber, je ne sais pas, peut-être qu'un jour, il ouvrira les yeux et qu'il reviendra vers moi, enfin, pour l'instant, c'est mal partit !"


Je bus une gorgée et fronçais les sourcils avant de lui sourire.

"Mais arrêtons de parler de lui... Je n'ai pas envie de gâcher cette si belle soirée !"


J'entendis que les humains commencèrent à s'agiter, je me levais et les menaçais de leur couper un doigt et de leur faire manger si ils ne se calmaient pas, ils se stoppèrent tous. Je fis un sourire démoniaque et lorsque je me retournais, je vis Riley regarder mon jolie petit derrière. Je fis un sourire en coin et revint, je vis son regard s'attarder sur ma poitrine, c'était toujours le même. Il s'y prenait plutôt bien, peut-être que ce soir...

"Tu es très persévérant et assez convaincant en effet... Mais, je ne suis pas comme ces humaines, il en faut un peu plus pour que tu m'ait dans ton lit et puis il faut des actes aussi..."

Je fis un regard et un sourire séducteur... J'aimais résister aux hommes jusqu'à temps qu'ils craquent. Il me dit ensuite qu'il adorait mes méthodes d'intimidation mais que c'était presque un peu trop gentil. Je trinquais avec lui et il vint chercher des fléchettes, je savais qu'elle idée avait germée dans sa tête et elle m'amusait, il vint les poser sur le comptoir avant de me dire de choisir une cible. Je regardais les humains avec rire démoniaque. Mon regard se posa sur une petite brune au fond de la salle qui était tétanisée et qui regardait partout autour d'elle. Je me levais, la fis se lever brutalement sur une chaise loin mais assez proche de Riley et moi. Je fis un sourire à mon ami.

"Elle, elle sera parfaite."

Je revins vers la jeune femme et m'accroupis pour pouvoir la regarder dans les yeux.

"Tu ne vas pas bouger, tu ne bouges pas de cette chaise, compris ?"

Elle hocha la tête, je me relevais et me dirigeais vers la porte où je retournais le panneau pour qu'il indique que le bar est fermé pour ne pas être dérangés. Je revins ensuite vers mon ami.

"Jouons !"
fiche par century sex.




Game On...

© Ecstatic Ruby


Dernière édition par Katherine Pierce le Ven 12 Avr 2013 - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Je suis un prédateur impitoyable, rôdant à l'entour de vous pour m'emparez de vos âmes. -



▬ Célébrité : Thomas Mann
▬ En ville depuis le : 05/10/2012
▬ Je suis agé(e) de : 541 ans
▬ Nombre de missives : 192

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Mer 10 Avr 2013 - 0:15




« L'amitié est la similitude des âmes. »
feat. Katherine Pierce.


Katherine semblait être aussi sadique le vampire... Ne vous étonnez pas ! Qui s'assemble, se ressemble comme dirait le dicton, le proverbe ou quelconque connerie de la sorte... Riley avait analysé pendant plusieurs années les méthodes de Katherine, ce qui lui faisait particulièrement plaisir. Et ce n'est rien d'autre que de recevoir des compliments sur son corps, le vampire ne pourrait nier qu'il adore ses courbes... Toujours aussi séduisante et de plus en plus attirante avec le temps. Il voudrait goûter à ce pêché charnelle, mais Katherine est la femme qui adore résister à la gante masculine. Lorsque le vampire vint placer son visage près du sien, il remarqua chacune de ses réactions à ses stimulations verbales et gestuelles. Peut-être que ce soir, les deux amis profiteront de leurs attributs physiques. Le vampire bavait déjà littéralement d'imaginer ses doigts de fées courir sur ses muscles... Riley commençait à sentir son attribut masculin réagir à ses pensées, mais secoue un peu la tête pour revenir sur terre. Après tout, il ne faut pas mettre les charrues avant les boeufs.

Le sujet Stefan était vraiment délicat pour Riley, car il haïssait les bouffeurs d'écureuils et les défenseurs de l'espèce humaine... Il fronça automatiquement les sourcils à son rire cristallin, mais afficha rapidement un visage égayé au qu'elle ne veut vraiment pas laisser tomber... Faire changer d'avis Katherine est une chose presque impossible, même pour quelqu'un qui a sa confiance... Il amena un doigt en dessous de sa gorge et le glissa jusqu'à son menton et approcha sa tête d'elle. Le fauve était si prêt d'elle, qu'il sentait son souffle se mêler au sien.

« Je sais que je n'arriverai pas à te faire changer d'avis quoique je fasse... Sauf s'il meurt... Mais l'avenir répondra à toutes mes questions... » Ses lèvres viennent quasiment effleurer les siennes et un sourire lubrique se dessinait. « Oui... Arrêtons de parler de lui... Moi non plus, je n'ai pas envie de gâcher nos retrouvailles et surtout cette soirée qui s'annonce richesse en divertissement. » Dit-il en se redressant tout en lui caressant la joue avant d'agripper sa bouteille et de boire.

Faire manger ses propres doigts à des créatures... Cette idée était horrible... Etre conscient de savoir ce qu'on mange... Horrible torture ! Le vampire adorait ça, contrairement aux humains de la salle qui veulent garder indemne leurs petites mains, mais ce qui intéressait nettement plus Riley, c'était la manière qu'avait Katherine de le regarder après avoir maté ses fesses ainsi que sa poitrine. Le vampire ne changeait aucunement ses habitudes... Et avec le temps, son caractère empirait et continuait de s'enfoncer dans sa folie sans limite... Son frère ne faisait que de lui rappeler ce qui amusait littéralement à ses dires.

« T'inquiète pas... Ma chère... Si tu serai une humaine, je t'aurais déjà allongée sur la table et on aurait passé une nuit endiablée... » Il la regarda avec un sourire charmeur et toujours aussi pervers. « Les actes viendront... Ne t'inquiète pas... On a toute la nuit et je ne vais pas chômer pour venir découvrir les formes de ce corps... Même sur tes vêtements... Et puis, les amis peuvent aussi profiter... Enfin, tu sais ce que je veux dire. » Termina-t-il en lui offrant un clin d'oeil rempli de sous-entendus.

Il ne rata pas son sourire séducteur et il plongea rapidement ses yeux dans son décolleté plongeant sans hésitation. Après lui avoir apporté les fléchettes, la cible fut vite désignée par Katherine qui planta son regard vers une pauvre femme aux longs cheveux bruns, elle était complètement paniquée par eux... Riley regarda l'autre femme, il trouvait presque dommage de la tuer... Il aurait pu se la faire dans quelques jours, voir quelques heures... Mais tant pis pour elle, elle ne valait pas celle qui l'accompagnait... Alors, il préféra s'en tenir à Katherine.

« Hum... Vraiment parfaite... Comme cible bien sûr ! Elle ne vaut même pas le quart de toi... J'ai presque peine de la voir à côté de toi... Mais enfin, elle n'est qu'un jouet qui va terminer sa durée de vie... » Le vampire but les dernières gorgées de sa bouteille avant d'en demander une autre au barman.

L'homme s'exécuta rapidement sous peine de finir mort dans la soirée... Il maintenait sa nouvelle entre ses griffes tout en observant Katherine malmener cette pauvre fille... Le vampire éclata de rire en la voyant aussi obéissante qu'une fillette... Elle ne bougera plus de sa chaise... Le vampire ne quitta plus Katherine des yeux... Adorant sa démarche féline et gracieuse, il remettait son regard sur son fessier bougeant à son rythme de démarche provocatrice. Il ignora complètement le fait qu'elle venait de tourner le panneau de la porte d'entrée... Trop concentrer à inspecter la vampire sous toutes ses coutures. A son ordre, le vampire sépara les fléchettes pour qu'ils aient le même nombre.

« Pauvre mignonne créature... Finir sa vie en tant que cible... Quel triste sort... Enfin pour toi... Car pour nous un délectable plaisir ! » Il agrippa une flèche et visa légèrement en dessous de sa gorge. « J'espère que je ne te ferai pas trop mal... » Cela sonnait ironiquement... Surtout venant de Riley...

La bête entama sa deuxième bouteilles en buvant une gorgée, il lança une flèche qui fila à toute à l'allure se planter dans la gorge de la pauvre femme qui cria de stupeur ainsi que de douleur... On voyait dans son regard qu'elle voulait se mouvoir, mais impossible dû à la contrainte de Katherine. Le vampire ria en même temps que ses cris de douleurs... Rien de plus jouissif pour notre vampire.

« A ton tour, très chère. » Dit-il en l'invitant à jouer de la tête en indiquant l'humaine.

créée par Matrona




Riley Cooper ✖️ I'm a monster ☣️
« Je t'abattrai comme un vulgaire animal » dis-je, car les seins de ma proie se dressaient entre mes doigts. Mon autre main glissa le long de son cou et elle gicla contre le mur comme un vulgaire pantin. Je lui mordis le cou déjà ensanglanté, elle trémoussait comme un ver de terre, appela à l'aide, puis fut enlacé par les douceurs de la mort. .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Mes crocs me démange -



▬ Célébrité : Nina Dobrev
▬ En ville depuis le : 12/03/2013
▬ Je suis agé(e) de : 540 ans
▬ Nombre de missives : 39

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Ven 12 Avr 2013 - 16:37


Riley & Katherine

« Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? »


J'aimais passer du temps avec Riley, avec lui on s'amusait au moins et on ne se cachait pas ! Et puis au moins, lui était franc, c'est ce qui m'avait plus chez lui et sa persévérance aussi.
Depuis quelques minutes, Riley observait délicieusement mon corps, ce qui me faisais sourire. Il faisait aussi beaucoup d'allusion à ce que nous pouvions faire cette nuit. J'aimais ce jeu entre nous, je résistais et lui continuais. Nous commençâmes aussi à parler de Stefan, il ne l'aimait pas vraiment apparemment.
Il n'essaya pas de me faire changer d'avis, il savait que c'était impossible, enfait, il me connaissais par coeur. Riley mis son doigt sur ma gorge avant de le faire glisser jusque sur mon menton, il approcha son visage, mon souffle se mêlait au sien. Je ne fus pas surprise par ce qu'il venait de dire mais je fronçais tout de même légèrement les sourcils.

Un sourire en coin se dessina sur mes lèvres lorsque je vis son regard remonter de mes fesses à ma poitrine. Je ris à sa phrase, je m'approchais de lui.

"Sauf que je ne suis pas une misérable humaine... Je suis plus résistante qu'elles..."

J'haussais les sourcils à ses dires mais ne dis rien, je m'approchais à vitesse vampirique de lui, je mis ma main sur sa joue, un sourire sur mes lèvres.

"Je suis de bonne humeur ce soir, alors je peux, on peux appeler ça comme ça, un avant gout de ce qu'il pourrait ce passer ce soir si tu arrives à me convaincre."

A cette phrase, je déposais sur ses lèvres un baiser de quelques secondes seulement mais qui, je suis sûr, réussirait à le motiver encore plus, peut-être que ce soir, je laissais découvrir mon corps...
Après ce petit baiser, je désignais une victime que j'installais sur une chaise juste en face de Riley et moi, alors que j'allais tourner le panneau de la porte du Grill, je sentis le regard de Riley se poser sur mon bassin, je souris. Il sépara ensuite les fléchettes et me donna les miennes, il regarda la pauvre humaine avec un sourire aussi sadique que le mien. Après lui avoir parlé, il lança sa fléchette qui atterrit en pleins dans la gorge de notre victime. Les rires de Riley se mêla aux cris de douleur de la pauvre humaine, quel son magnifique. Il m'invita ensuite à jouer, je pris une des fléchettes puis me tournais vers mon ami.

"Je paris que j'arrive à la planter entre les deux yeux."


Je fis un sourire des plus sadiques, je me retournais vers l'humain qui pleurait à chaudes larmes. Je lançais la fléchette qui atterrit là où je le voulais. L'humaine se remise à crier tandis que moi j'arborais un sourire fière. Pourtant, j'entendis un mouvement, un des clients se levait, je fronçais les sourcils mécontente et me dirigeais vers lui à vitesse vampirique.

"Qu'est-ce que tu fais, je n'ai pas été clair ? Dommage pour toi..."


Je le ramenais vers Riley et demandais au barman un couteau, il refusa d'abord mais il vit mon regard et il finit par obéir. Je posais la main de l'homme sur le bar puis me mise à regarder Riley.

"Est-ce que je lui fais manger ses doigts ou on lui laisse une seconde chance ?"
fiche par century sex.




Game On...

© Ecstatic Ruby


Dernière édition par Katherine Pierce le Lun 15 Avr 2013 - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Je suis un prédateur impitoyable, rôdant à l'entour de vous pour m'emparez de vos âmes. -



▬ Célébrité : Thomas Mann
▬ En ville depuis le : 05/10/2012
▬ Je suis agé(e) de : 541 ans
▬ Nombre de missives : 192

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Dim 14 Avr 2013 - 13:31




« L'amitié est la similitude des âmes. »
feat. Katherine Pierce.


Le vampire adorait être aussi proche de Katherine... Surtout quand son envie ne faisait que monter à chaque minute qui passait. Il adorait les mimiques du visage de Katherine... Tomberait-il amoureux ? Non, mais il adorait se régaler d'une femme aussi belle que Katherine... Le sujet tomba rapidement dans l'oubli concernant Stefan... Heureusement, sinon Riley aurait surement pété les plombs. Le vampire adorait ce petit sourire en coin, mais son rire l'interpella rapidement, l'enlevant de ses pensées perverses. Résistante ? C'est le cas de le dire... Mais Riley adorait les défis et ria à ses propos.

« Heureusement, sinon cela enlèverait tout ton charme... Et puis, les humaines sont juste des soumises... Mais toi, toi... Tu es une vraie femme. »
Dit-il en souriant avec un air lubrique.

La vampire s'approcha du fauve à vitesse vampirique... Le fauve ne bougea pas d'un centimètre et plaça son regard dans le sien avant de sentir une main sur sa joue. Sa peau était si douce et son parfum si succulent... Riley l'aurait déjà dévoré si Katherine n'était pas une vampire... Les paroles de Katherine amurèrent la créature surtout que Riley attendait un petit quelque chose de la part de sa conquête. Il allait lui répondre, mais ses lèvres se posèrent sur les siennes... L'unique chose qu'il donna fut un soupire d'aisance qui semblait approuver ce geste... Elles étaient si douce et pulpeuse, une vraie douceur avec un goût si délicat et fin... Riley posa automatiquement sa main sur les hanches de la déesse pendant le baiser qui fut un peu trop rapide à son goût.

« Hum... Vraiment appétissant... »
Dit-il avant de se lécher les lèvres pour récupérer son goût. « J'adore ta vision des choses. » Termina-t-il en fessant allusion à son baiser...

Après avoir installé leur petit jeu, Riley sépara les fléchettes équitablement avant de la lancer dans la gorge de sa victime. Il aurait pu faire l'homme qui sait viser et tac entre les deux yeux ou bien sûr le nez, mais Riley ne recherchait pas ça, actuellement ! Non, il voulait l'entendre souffrir... Et vu le sang qui s'écoulait de sa gorge, Riley avait visé juste... Pauvre créature qui va se faire lentement vider de son sang... Par une simple fléchette... Riley but rapidement une gorgée de sa bouteille avant de se tourner vers Katherine en riant à son sourire.

« Et moi je suis sûr que tu y arriveras. » Dit-il en sortant un joli billet de son pantalon et le mit sur le comptoir.

Riley se tourna ensuite vers l'humain tout en accompagnant la fléchette du regard. La cible était proche et quand elle cria le bout métallique vient transpercer sa peau et y resta crocher. Le buveur de sang éclata littéralement de rire face à ses cris et il se tourna rapidement vers Katherine qui partit s'occuper d'un client qui ne semblait pas d'accord avec les deux créatures... Mauvaise idée, mon cher... Tu vas mal finir... Le vampire resta muet et observait la scène tout en souriant. Elle demanda un couteau au barman qui ne semblait pas d'accord de lui en donner un, mais sous la peur... Il finit par céder à sa demande. Riley éclata de rire en voyant cela et il finit par se lever de sa chaise.

« Et bien et bien... » Il se plaça derrière Katherine en posant ses mains sur ses hanches. Il se colla à elle tout en restant dans son dos. Il caressa ses hanches doucement tout en venant lui murmurer à l'oreille. « Pourquoi ne pas lui couper ses doigts comme des concombres... Une bonne salade... Rien de tel pour une bonne santé. » Dit-il en souriant. Le vampire vint embrasser doucement son cou avant de remonter sa main droite par le flanc de Katherine et la descendit ensuite, en suivant son bras. Il agrippa la main de Katherine et la remonta doucement avec le couteau vers le cou de l'homme. « Ou bien alors... On pourrait se nourrir de lui... Ou alors... » Sa voix était suave et la main qui était sur ses hanches, continuait de caresser le bassin de Katherine. Il descendit sa main vers son ventre. « Lui ouvrir les tripes... C'est toi qui décide... » Dit-il en lâchant sa main. Il refit le même chemin à l'envers avant de caresser les cotes de Katherine... Il ne se décollait pas d'elle et continuait de l'embrasser sur le cou tout en laissant ses mains se balader.

créée par Matrona




Riley Cooper ✖️ I'm a monster ☣️
« Je t'abattrai comme un vulgaire animal » dis-je, car les seins de ma proie se dressaient entre mes doigts. Mon autre main glissa le long de son cou et elle gicla contre le mur comme un vulgaire pantin. Je lui mordis le cou déjà ensanglanté, elle trémoussait comme un ver de terre, appela à l'aide, puis fut enlacé par les douceurs de la mort. .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Mes crocs me démange -



▬ Célébrité : Nina Dobrev
▬ En ville depuis le : 12/03/2013
▬ Je suis agé(e) de : 540 ans
▬ Nombre de missives : 39

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Lun 15 Avr 2013 - 19:21


Riley & Katherine

« Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? »


O n pouvait qu'un petit jeu, plutôt intéressant, c'était installé entre Riley et moi. Assez pervers certes mais j'adorais ça ! Résister jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus, même si je savais que Riley pouvait être assez patient lorsqu'il le voulait. Et puis, lorsque l'on résiste cela met plus de piquant pour la suite, on en profite plus non ?
Je souris lorsqu'il me dit que j'étais une véritable femme et que les humaines n'étaient que des soumises. Encore une fois, il me flattait. Je décidais ensuite de lui donner un avant goût de ce qu'il pourrait ce passer ce soir mais cela ne signifiait pas que c'était dans la poche. Je posais mes lèvres sur les siennes alors qu'il allait répondre, cela ne dura que quelques secondes et pourtant je sentis un soupir d'aisance s'échappant de ses irrésistibles lèvres. Je souris puis me séparais de lui, apparemment, cela lui a plut. Il se lécha les lèvres comme pour récupérer le goût de mes lèvres sur les siennes. Je souris à sa dernière phrase.

Après avoir mis en place notre "activité", Riley lança sa fléchette en plein dans la gorge de notre victime qui cria sous la douleur, un sourire illumina mon visage, il me laissa ensuite la place, je lui dis que j'étais de la planter entre les deux, il me dit qu'il était sûr que j'y arriverais. La fléchette se planta exactement là où je le voulais, je ris tandis que la jeune humaine hurlait et pleurait. Cependant, un humain bougea. Je me dirigeais vers lui à vitesse vampirique et l'amenait vers le bar, là où se trouvait Riley. Je demandais un couteau au barman et demandais ensuite à Riley ce qu'on allait faire de l'homme. Il s'approcha de moi, je sentais chaque caresse sur mes hanches, mes bras, chaque baiser qu'il laissait sur mon cou, je souris.

"La deuxième option me parait plutôt pas mal..."


Je me retournais après un énième baiser sur mon cou, et le regardais d'un air... Joueur.

"Tu t'emportes mon cher... Je suis la seule qui puisse décidé si tu as le droit de faire ça ou non... Mais puisque tu es un très bon ami..."

Je lui souris, tant pis pour la résistance, tous le monde à le droit à un moment de faiblesse non ? Je m'emparais donc de ses lèvres pour un baiser des plus... Passionné. J'attendais avec impatience sa réaction, apparemment, il avait gagné, enfin, peut-être.
fiche par century sex.




Game On...

© Ecstatic Ruby


Dernière édition par Katherine Pierce le Ven 19 Avr 2013 - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Je suis un prédateur impitoyable, rôdant à l'entour de vous pour m'emparez de vos âmes. -



▬ Célébrité : Thomas Mann
▬ En ville depuis le : 05/10/2012
▬ Je suis agé(e) de : 541 ans
▬ Nombre de missives : 192

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Mer 17 Avr 2013 - 15:25




« L'amitié est la similitude des âmes. »
feat. Katherine Pierce.


Riley pervers comme il est, adorait ses petits jeux entre Katherine et lui. La patience n'était pas son fort, mais avec le temps et surtout en présence de Katherine, il a dû apprendre à contrôler ses pulsions de lui sauter dessus... Car il aurait sûrement eu un petit avis négatif, enfin quoique cela dépendrait de l'humeur de la vampire. Mais cela importait peu ce soir puisqu'il remettait ça. Il verra bien comment ils finiront. Le fait qu'un humain ait désobéit à Katherine ne venait en aucun cas le déranger... Cela apportait même du piment et une pointe de perversité selon Cooper... Sa proposition le fit sourire, ne vous étonnez même pas ! Un large sourire se dessina sur son visage avant de reprendre les baisers qu'il déposait sur le cou de Katherine.

« Hum... Quel bon choix... Comme toujours. » Dit-il en susurrant à son oreille.

Le vampire allait ajouter quelque chose, mais la merveilleuse femme se tourna vers lui un air joueur dansant dans ses prunelles. Riley affichait son fameux sourire qui ne quittait jamais son visage dans n'importe quelle circonstance. Un rire étouffé sortit de sa gorge avant qu'un sourire lubrique ne vienne décorer son visage.

« Katherine... Ne pense pas que je suis un de tes larbins avec lequel tu tires un coup et tu te barres après. » Une légère pause se fit avant qu'il ne reprenne. « Enfin... Je veux dire que tu ne les dévores... Contrairement à ces petits hommes, je n'ai pas la queue entre les jambes comme un chiot qu'on vient de frapper... Oh non ! Loin de là... Je suis un homme, un vrai... Ceux qui aiment diriger... Un mâle en rut... » Sa voix était suave, plus d'une en baverait là-dessus. « Et puis, la nature m'a énormément gâté... Rien avoir avec ses pauvres humains et leur attribut masculin... » Il lui fit un clin d'oeil.

Le buveur de sang se retrouva rapidement ses lèvres collées aux siennes. Il apprécia ça... Il adora d'autant plus qu'elle le rende aussi passionné que cela. Les ardeurs de Riley s'éveillerait instinctivement quand le baiser commença. Il prolongea le baiser avant de la plaquer contre lui avec ses mains sur ses hanches. Le vampire s'amusait comme un petit fou et voyait que Katherine a eu une faiblesse, mais il s'en foutait de ça et préférait l'embrasser que de penser à autre chose. Et oui, quand les instincts les plus primaires de Riley s'éveille pour une femme, il pense plus avec le bas qu'avec le haut. Rapidement, il finit par la plaquer au mur avant de replonger sur ses lèvres. Il entama un baiser langoureux avec sa tendre partenaire de son côté parce qu'il ne savait pas ce qu'avait Katherine derrière la tête.

Son corps vint se coller contre le sien, les mains baladeuses du vampire commencèrent à se glisser sous les habits de Katherine pour sentir la douceur de sa peau. Si Katherine continuerait dans cette lancer, je peux vous assurer que Monsieur Cooper s'enverrait en l'air avec ici même sans aucun soucis... Enfin sauf si Katherine ne vaudrait pas le faire en public, cela dépendrait surement de son humeur. Les hommes... Tous les mêmes.

créée par Matrona




Riley Cooper ✖️ I'm a monster ☣️
« Je t'abattrai comme un vulgaire animal » dis-je, car les seins de ma proie se dressaient entre mes doigts. Mon autre main glissa le long de son cou et elle gicla contre le mur comme un vulgaire pantin. Je lui mordis le cou déjà ensanglanté, elle trémoussait comme un ver de terre, appela à l'aide, puis fut enlacé par les douceurs de la mort. .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Mes crocs me démange -



▬ Célébrité : Nina Dobrev
▬ En ville depuis le : 12/03/2013
▬ Je suis agé(e) de : 540 ans
▬ Nombre de missives : 39

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Ven 19 Avr 2013 - 15:40


Riley & Katherine

« Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? »


D epuis le temps, c'était devenus habituelle que l'on se comporte ainsi, mais à chaque fois que Riley me faisait des avances, je lui résistais et à chaque fois il recommençait. Après lui avoir demandé ce que nous allions faire de l'humain, il me proposa plusieurs choix, j'avais opté par la deuxième solution. Il arrêta quelques instants ses baisers et me dis que c'était un très bon choix, je souris. Puis il reprit là où il s'était arrêté. Pourtant je me retournais, avec un regard joueur et lui dit que c'est moi qui décidais ce qu'il pouvait faire ou non, il fit un rire étouffé puis un sourire. Je l'écoutais avec un sourire. Je ris doucement à sa dernière phrase qui avait été accompagné d'un clin d'oeil. J'avais envie de le taquiner.

"Alors ça... C'est à moi d'en juger..."


Bien sûr, j'avais dis ça pour rire, j'aimais l'embêter. Pourtant, je décidais d'arrêter la résistance et avoir un petit moment de faiblesse. Je collais rapidement mes lèvres aux siennes pour un baiser des plus passionné. Apparemment, Mr Cooper eut l'air d'aimer ça car il prolongea le baiser et m'attira contre lui tandis que moi, je passais une main dans ses cheveux. Puis il me plaqua contre le mur, ce qui me fis sourire et il reprit ce baiser langoureusement. Ses mains commencèrent par glisser sous mon haut. J'allais me remettre à résister, cela le rendrait fou. Je déposais un dernier baiser sur ses lèvres et enlevais ses mains de sous mon haut et m'enlevais de son emprise en souriant malicieusement, je me remise à marcher vers le bar sans ajouter un mot.
fiche par century sex.




Game On...

© Ecstatic Ruby


Dernière édition par Katherine Pierce le Jeu 2 Mai 2013 - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- Je suis un prédateur impitoyable, rôdant à l'entour de vous pour m'emparez de vos âmes. -



▬ Célébrité : Thomas Mann
▬ En ville depuis le : 05/10/2012
▬ Je suis agé(e) de : 541 ans
▬ Nombre de missives : 192

MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   Sam 27 Avr 2013 - 6:39




« L'amitié est la similitude des âmes. »
feat. Katherine Pierce.


Riley continue ses petites attentions délicates envers Katherine pour qu'ils puissent coucher ensemble. Le vampire après ses dires l'entendit rire avant de venir le taquiner. Le fauve la regarde avec un sourire en coin provocateur et vient lui susurrer à l'oreille avec une voix mielleuse.

« Oh... Katherine, je te l'assure que tu vas aimer, ma chère. » Il sourit légèrement avant de reprendre ce qu'il faisait.

Et oui, Riley est un homme extrêmement fier de ce qu'il est, de ce qu'il a et de ce qu'il fait... Donc rien ni personne n'arrivera à ébrécher sa confiance envers lui-même. Le vampire plaça ses lèvres sur les siennes pour un baiser des plus langoureux et sentit sa main dans ses cheveux, cela l'encouragea davantage à poursuivre sur cette lancée. Il la plaqua rapidement au mur pour sentir son corps près du sien qui mettait tous ses sens en éveiller. Il sentait que cette nuit allait être excellente vu comme elle était parti.

Après avoir glissées ses mains sous ses vêtements, Katherine reprit le contrôle d'elle-même pour le plus malheur de Riley, il sourit et haussa un sourcil quand il la vit se retourner pour aller sûrement s'occuper de l'homme qu'ils ont laissé en plan. Le vampire pensai qu'elle avait succombé, mais même pas... Ah la la... Sacré Katherine, toujours là pour faire grimper la libido de Riley et après le faire patienter comme un pauvre fou qui attend son bus. Le vampire grogna légèrement dans sa barbe avant d'inspecter le petit cul de Katherine se dandiner devant lui en se demandant qu'est-ce qu'elle comptait faire maintenant.« Bon... Et bien, passons à table alors... » Grommela-t-il entre ses dents préférant s'envoyer en l'air.

On ne pouvait que cela l'avait fait péter un plomb, même s'il le cachait extrêmement bien, enfin quoique... Il se précipita à vitesse vampirique sur l'homme et l'agrippa férocement avant de lui planter ses canines dans le cou. La violence fut telle que l'homme se retrouva presque mort... Pourtant, son sang collait pleinement dans ses veines, Riley n'y prit que deux gorgées avant de se redresser. Il regarda Katherine avec un regard charmeur et se lécha les lèvres.

« Je peux t'offrir du sang tout frai ? Ou bien tu préfères qu'on reprenne là où on en était ? » Dit-il en s'approchant d'elle doucement et lui tendit la nourriture. « Petite coquine... » Ajouta-t-il en riant légèrement.

Une fois devant Katherine, le buveur de sang plaça sa main sur ses hanches avant de la faire glisser vers l'avant pour venir la poser sur ses fesses et les palpa légèrement. Sa tête vint se coller à son oreille et lui susurra. « Hum... Et maintenant ? » Avant de faire courir sa langue le long de son cou avant de le mordiller et se redressa.

créée par Matrona




Riley Cooper ✖️ I'm a monster ☣️
« Je t'abattrai comme un vulgaire animal » dis-je, car les seins de ma proie se dressaient entre mes doigts. Mon autre main glissa le long de son cou et elle gicla contre le mur comme un vulgaire pantin. Je lui mordis le cou déjà ensanglanté, elle trémoussait comme un ver de terre, appela à l'aide, puis fut enlacé par les douceurs de la mort. .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui a dit que l'on ne pouvait pas s'amuser même si on a plus de cent ans ? |Riley & Katherine|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone II : Mystic Falls :: 
« City center »
 :: 
« Bars & Restaurants »
-